présence réelle

PRESENCE REELLE


Présence en réelle de mon moi,
Derrière ce visage qui l'envisage a grammaticale
Le diagramme, le calligramme en sont le diaphragme
La saturation du sens fait sens
La "suturation" du sang fait sens
Au moins pour moi
Vert- jaune couleur de la bile ;
Vomie en ce matin là
J'étais à engager à gager contre "il"
Que gagner et lascive le biliaire
L'emporte toujours sur soi.
Circularité, cubisme cézannien ?
Oblique rainuré du bois scié
Ce reflet lascif du bois biaisé
Par la scie du stylet
Ou du stylo doré
N'aurais – je jamais de cesse
En cette figure de déesse ?
C'est une nature morte :
De mon âme, de mon conscient ?
Le jaune m'interpelle comme
Une gomme efface l'écrit
C'est solaire égaré dans les yeux hagard
De ce monde précaire, l'éphémère.

Le vert c'est la pure littérature  Latérale et littérale
Le verre jamais fini que m'on boit
Le vers qui nous apostrophe quand rêve
Le ver qui dévore quand vous rêvez
Du verre à l'envers il s'écoule toujours vers
Des cendres biliaires ; jaunes et vertes.

Fabien Rogier dans Poésie.
- 1319 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.