Promenade au parc en pelerine marseillaise

Les rues sont encore désertes,
Les boutiques encore fermées,
Quelques passants, seuls,
Apparaissent çà et là !!!

Le parc ouvre ses portes
Et à cette heure matinale
Il n'avait pour habitant
Que des statues immobiles,
Chastes, malgré leur nudité,
Chefs-œuvre sans voix
D'une compagnie qu'on impose.

Séduction particulière du matin
De l'hirondelle qui lèche le lac
Du cygne qui vient à ma rencontre
De l'au fraîche des cascades.

Je prête l'oreille au chant sacré
De la douceur de cette matinée
Prière intime et solitaire
Qui dévore l'espace, le mystère
S'échappe...

Simple hommage à la nature.

D'où sortez-vous coquelicots de pourpre
Pâquerettes au cœur d'or, fleurs d'azur,?
Vous êtes l'ornement , la joie de notre terre
Vous êtes la merveille de la beauté du ciel
Vous êtes beauté et merveille de l'Eternel.

mamida dans Poésie.
- 1112 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.