Propos existentialiste

Il était une fois,
Une absurde condition...

Milles passagers, tous en
rangée
Sans aucun bruit s'en vont lentement...
Sans aucun but suivent le temps...
Milles randonneurs cherchent un sentier,
Seuls leurs efforts peuvent baliser
La route sans signalisation.

Une âme en peine, l'autre enragée,
Viennent et vont les uns blessés...
Jouissent les autres au même moment,
D'être épargnés cette fois seulement;
Tant de malheurs sont à gagner
Au grand tirage des événements!

Milles prières pour un espoir,
Si neige la vie, pleuvera la mort...
Et brilleront tous les remords,
De tous ces êtres condamnés,
Dans un petit ciel saturé;
Même plus de place pour la gaieté...

al.beause dans Poésie.
- 1152 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.