Quand?

Tu as effeuillé mon corps sage pour le métaphore osé en corps beau, sous tes plumes je croasse de désir et je crois à ce corps nouveau... Alors laisse moi te croquer de mes crocs pointus pour cicatriser mes lèvres à ton coeur comme un ornement indélébile que tu ne pourras oublier...
Je voles sur tes ailes déployées majusculeusement, je ne me contenterai plus de marcher sur ma planète taire!

Quand?

Naromi dans Poésie.
- 607 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.