Quand l'amour lui racone sa vie

 
Il pense à tous ces mots imparfaits
A tous ces vices, à toutes ces vertus
Qui brûlent dans sa vision insensible
Quand l'amour lui raconte sa vie
Il voudrait croire au tout parfait
Mais son œil obscur  se veut  tricher
 
Il est caresses qui usent esprit
Elles voudraient se coucher
Sur la paresse d'une  peau escroquée
Son velours soyeux ressent rugosité
d'un soupçon d'imprudentes  souillures
Il est âme, celle-ci voudrait partager
Douceur désirant se propager
Sur le garant de votre saine moralité
Mais là  ne se glanent que gestes futiles
 
Est-il, On se peut opter
Pour s'engager à l'amour parfait
Le geste alors  se doit  être délice
Pour conquérir sens et esprit
Dans le plus  profond complice
De la ferveur d'une passion exaltée
Quand à l'heure hébergée
L'acte désiré s'étreint
Dans la force d'un avenir
Où les cœurs frémissent  à l'unisson
Dans la grande forteresse
Où l'on s'emmure dans la fidélité
 
Rien ne peut être parfait
Nous ne sommes parfaits
Mais il est volonté d'aimer
qui joue une conjointe partition
pour s'assembler à la réalité
Quand on sait s'oublier
L'un pour l'autre
L'autre pour l'un
Tout au  long de tous les chemins
Du confort, du désagrément
de ceux que l'on côtoient
Au quotidien d'une vie
Où l'amour se partage
Dans les bras de la simplicité
De nos cœurs affamés
A vivre une union consentie
Au pour toujours garantie
 
☼ŦC

modepoete dans Poésie.
- 1055 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.