Quand vengeance attend son heure

 mes aïeux où êtes-vous antique de ma vie
Au temple de Zeus vos prières d’avenir
Qui s’élèvent  aux  cieuxrejoindre désirs
D’une Héra prête pour les amoursservis
 
Aux printemps éternels les Hespéridesfouleront
En procession les Dieux vers lafécondité
Que se fasse la fête de l’uniond’amour né
Ô bel  amour  prendla,  au  bras de ta fusion
 
Oh mariage grandioses quand Zeust’accoupla
Les mondes de la nature furent sibeau, qu’étonnés
Ils ne crurent que les Dieux  s’occupaient d’eux
L’amour pouvait-il déranger le son desnoubas
 
Fertile belle Héra enfantas-tu nond’amour
Mais de désir quand vierge parmi lesvierges
A chaque an nouveau au bain tu reprisvirginité
Tu n’eus besoin d’âme mâle,  ta main frappa le jour
 
Car infidèle ton Dieu, ô vengeance, ôindulgence
Tu poursuivis sa progénitureillégitime
Er tu n’eus de cesse rancunière detuer l’effigie
De ce Dieu inconscient du bras de ta sentence
 
L’homme est un dieu que ne se connaîtpas
Quand femme l’adule de son sentimentintègre
Dans notre monde se laisse t’il allerallègre
Et ne comprend que l’infidélitéentraine jalousie
Qui fait perdre à la beauté de lapassion  son prix
Et là, vengeance attend l’heure quand l’amour  tuera
☼₣€

modepoete dans Poésie.
- 355 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.