Quelque part en baie de Somme

Et comme des ricochets qui faisaient des ondes
La mer remontait doucement la baie profonde,
Les pêcheurs à bords de leurs chalutiers, le soir,
Revenaient les paniers garnis et pleins d’espoirs.

Au souper, les enfants, vifs, avaient de l’esprit
Et les femmes, en ce temps là, d’autres envies
Quand le patriarche tonnait de sa voix fière
«Vivant, elle n’a pas voulu de moi, la mer ».

A cette époque, ils ne vivaient que de la mer,
Et livraient sur les étals leurs stocks de Saint-Pierre,
Dans leurs mémoires, les phoques gris de la Somme

Côtoyaient parfois quelques baleinoptères.
Au loin sur les méandres de notre estuaire,
Des Eiders arrivaient, nichant en Baie de Somme.

Hubert-Tadéo Félizé dans Poésie.
- 234 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.