Questions nocturnes

Dans mon cinq-étoiles cent-vingt chevaux
Je croyais avoir la chance
Mais dans les mémoires de Saint Augustin
Il en manque un

Je l'aime encore
Je l'aime encore
Enfin je crois

Surtout ne pas d'arrêter
Ne pas respirer
Les embruns, non
Ne pas... Se dériver

Quinze, un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, seize, dix-sept et maintenant ?
Plus d'un an
Et maintenant ?
Écrire la nuit
Se désœuvrer la journée
C'est pas une vie, non
C'est pas une vie

Surtout ne pas s'arrêter
Et fuir la vie

Elle est belle pour quelques temps
Comme celles d'avant
Je voudrais l'aimer toute ma vie
Comprends moi toi aussi
Je lui dirais des je t'aime sans trop y croire
Et pour combien de temps
Je ne l'amoureuse que maintenant

Oh mélodie dans mon âme
Dis moi ce qu'il se passe
Moi d'avant qui existe encore
Dis moi quoi faire
Moi plus tard qui existe déjà
C'est moi
C'est moi

Substance de tout, je te parle :
Je suis perdu
Je te regardes et ne sais pas comment t'appeler
Comment pleurer ?
Dis moi comment vivre
Dis moi comment bien me raccrocher
Au temps
Au temps
Puisque j'ai le cœur froissé

Nisib dans Poésie.
- 566 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.