REMERCIEMENT

Je ne sais comment vous remercier pour votre geste,
Les mots m’échappent et ma langue demeure muette.
En m’accordant votre hospitalité, vous m’avez évité,
Une fin certaine dans le rude hiver qui m’esquintait.

Dans votre accueil, j’ai vu une main tendue prête,
A venir en aide dans un monde ingrat devenu infect.
Sans hésiter vous m’avez accordé hospitalité,
Un signe que le bien existe encore chez l’humanité.

Cette soirée restera dans ma mémoire présente,
Vous m’avez bien marqué d’une si belle empreinte.
Indélébile que le temps ne pourrait effacer de la tête,
Elle était agréablement belle, ça était comme une fête.

Votre table était agréablement dressée avec habileté,
Synonyme de la finesse d’une main qui sait tricoter.
Le décor de votre demeure est d’une attrayante beauté,
Tout est dans un ordre qui donne envie de l’habiter.

Les flammes dans la cheminée qui s’agitaient,
Ont donné à la soirée un air d’une romance beauté.
Et cet air de musique antique qui n’a cessé de réciter,
Une douce mélodie qui donnait envie de se gigoter.

Je n’ai eu l’audace, à une danse vous inviter,
Par crainte de me croire abuser de votre générosité.
J’aurai aimé ne pas retenir ce que je souhaitais,
Mais mon hardiesse m’a trahi pour vous le solliciter.

Vos huitres d’une remarquable saveur qui m’ont incité,
A les croquer en les savourant avec grande avidité.
Chère hôtesse comment faites-vous pour les mijoter ?
De ma vie à un pareil plat, je n’ai encore jamais gouté.

J’admire en vous cet art qui a su faire d’un rien cette platée,
Rien qu’à la voir, elle m’a donné envie de la boulotter.
Avec ce sentiment de bien être et d’une si grande gaieté,
Comment ne pas être gourmand devant cette sapidité.

Je ne saurais vous remercier pour votre prodigalité,
Avec votre générosité et votre bonté vous m’avez gâté.
Et pour ça je ne pourrai être ingrat envers votre humanité,
Qui m’a épargné de périr dans ce gel qui me grignotait.

Les mots sont de peu pour vous remercier et vous féliciter,
Je vous prie d’excuser mon incompétence et ma timidité.
Pour vous exprimer ce que je sens envers votre honorabilité,
Mon Amie ! Permettez-moi, votre main j’aimerai bécoter.
BONNE ANNÉE 2018

Visiteur dans Poésie.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.