Rêve

A l'écume saline rappelant la douceur des larmes,
cette évasion où le Soleil laisse à la nuit ses joyaux dans l'horizon.
Et tu serais là
tenant tout mon corps aux creux de tes bras
ma tête posée sur ton torse porterait un sourire
pour épier fièrement nos enfants s'amuser dans les étincelles du sable.
On oublierait tout, sauf ce qui compte réellement
et puis
on s'aimerait.

Nos pieds nus sous la caresse de l'océan, sa fraîcheur implorant les étoiles
ses vagues rougeoyantes dans cette fin de jour
et tu serais là
Dans mes yeux amoureux. Chaude à l'intérieur, mon âme friable cajolée par l'été.
Il y aurait peut-être un cabot pour alléger mon désir de lâcher-prise
et qui sait
ton envie à toi aussi.

Enfin,
la nuit viendrait nous demander notre feu, nos rires dans l'écho de son crépitement
des sucreries dégoulinantes sur des branchages fins et parfumés
notre gourmandise.

Alors un baiser serait offert tendrement
et là
je me réveillerais.

Je t'aime

lettre dans Poésie.
- 1285 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.