Rêve d'un retour...

Dans le chant du matin l’oiseau module
Sa voix au diapason d’un bleu terne
Dans les élans de ses pennes remue
À peine l’éclosion des bruits de l’entre-
Saison, gouttes de pluie vantant l’hiver
Fétiche qui s’en va et se fane
Banquet du mot, la flétrissure bat
Tatouage dans les veines de mes  voies
Impertinentes ! La mémoire susurre
Sans cesse  à l’immense oreille
De mes sens son exil sa brûlure
Dans le silence ému balbutie
Le vide dans les charnières d’un air
Lointain qui git au creux de la conscience
Une fêlure au gout d’un réveil fade
Mes rivages  à la gueule de bois 
Mes mains désabusées à l’oraison
Se tendent, fol espoir d’un retour
Au bercail de mes étoiles mon printemps
Mes jeunes couchants mes beaux soleils tendres…
 

zoraicha dans Poésie.
- 1040 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.