Rire

RIRE….
Allez-y mon amie…
Je ne suis plus celle que vous croyez…
Vous ne pouviez pas me le dire plus tôt ?
Qualors y faire ?
Il eût fallu que je le susse…
Et quenfin je le pusse ma puce…
Tu en pinces pour qui mon seigneur?
Cest une bonne entrée en matière.
Laquelle tu crois ?
Celle pour laquelle tu as des pensées.
Cest gratuit, mon cher
Tu ne peux pas savoir ce que ça ma coûté…
Tu le regrettes ?
Je nen suis pas, dieu merci, à des regrets éternels…
Jaime assez la campagne, les oies, les chèvres, et les canards…
Le matin de bonne heure, je me rase…
Pourquoi ? tu nes pas tout seul dans la chambre ?…
Eh oui il y a parfois quelquun dautre, qui nest pas lélue de mon cœur…alors je quitte précipitamment la chambre , pour aller déjeuner …


¤¤¤

Lui Henri, cest drôle ?...
Un foulard, ça va de soie
Bien entendu, mais mâle compris
Le bas de laine
Le bas de lAisne
Geneviève ? une femme en Sainte
Léquipe du Gers mène
Le loup P
Le CHAT-LOUPE
Lan saigne
Le V sot
Un ver, cest pas lamer à boire
Le verre sur la table est réservé au poète.
Boire un verre jusquà la lie, cest le comble du chasseur
Le CHAT-SŒUR sourit
Le CHAT-PEAU claque
Le CHAT de lAiguille
Le lion sot
Cest toi qui las peint ?

Nanouelle dans Poésie.
- 524 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.