Rivières en folie...

L'horreur est à déplorer
Dans nos sauvages rivières indolores

Insensibles aux supplices
Elles ne voient pas leau amère couler

De leurs débordements, elles se moquent
Nestiment nullement le danger

Elles courent anarchiques en tous sens
Inondent jusquaux terres reculées

A la dérive, elles se laissent aller
Ne sachant plus comment réintégrer le lit

venus2015 dans Poésie.
- 821 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.