Sagesse

Le vent souffle sa hargne au travers les chardons bleus
En bord de mer d'ici ou d'ailleurs peu importe,
Car l'océan ou la mer sont toujours dans nos coeurs bleus,
Ainsi, les graines se disséminent là où le vent les emporte.

Les graines de la sagesse donnent de nouveaux plants,
Aux dunes vierges de tous pas, loin des passants,
Dans le souffle sableux du vent Eros, Je contemple
Ce que je n'ai jamais connu de mon vivant, le temple

De la béatitude fait de murs bleus et de chardons,
Car le plaisir s'offre aux yeux et aux pardons,
A ceux et celles qui savent le donner sans demie
Mesure aucune, pour le plus grand respect des amis.

Raymonde Padioleau dans Poésie.
- 76 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.