Saisons

Au temps des moissons ,
tous chantent à l'unisson
d'un souffle léger
qui fait frissonner les blés .

Mais suit l'automne monotone
que les cloches sonnent,
et les arbres pleurent
le joli vert qui se meurt .

Le ciel se perds à l'horizon ,
quand résonne l'oraison ,
de mon coeur qui se terre
dans les sanglots de l'hivers.

Mais l'espoir demeure ,
tant que bourgeonne les fleurs ,
d'un printemps aussi beau
que le chant des oiseaux .

cyril_ibghi dans Poésie.
- 514 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.