Salaud d’ pauvre!

Il est gros de trop  mauvaise graisse
Celle que fait les pizzas ou le pain,
En quantité  pour juguler la faim,
Pour le reste, il faut que les prix baissent
Salaud d’ pauvre !


Se  projeter dans l’avenir, aller de l’avant,
Il faut de l’argent pour partir en vacances!
Dans  son  logement minuscule et bruyant
Il n’a que la télé pour croire à la romance.
Salaud d’ pauvre!

Même un petit projet, ça il ne connaît pas  
Des promesses non tenues ,ça il y a eu droit
De travail on ne lui a pas donné
De   renoncements en formation bidon, il est allé.
Salaud   d’ pauvre!


Aujourd’hui il attend que se passe la vie
Mais on ne vit pas très bien avec un RMI,
Alors il gratte les tickets de l’espoir
Espérant  un p’tit gain, une petite victoire.
Salaud d’ pauvre!

Et il fait des enfants car il ne sait que faire
Et puis, ça fait toujours  un peu  d’argent.
Mais  si ce plaisir  gratuit est consolant
Il accentue  encore la loi de la misère.
Salaud d’ pauvre!

On devrait leur supprimer  les indemnités,
Après tout, ils n’ont qu’à travailler!
C’est bien souvent ce qu’on entend  .
Mais personne ne souhaite vivre cet état dégradant!
Salaud d’ pauvre!

sandisa dans Poésie.
- 962 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Salaud d’ pauvre!

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
duchesse J'ai vécu cette situation, des années en arrière, lors de mon divorce et pour trouver du travail, la galère. On vous écrira, on donne toujours une réponse, mais rien. Et le temps passe, et stages sur stages pour faire baisser les statistiques du chômage. Puis, finalement les restos du cœur, le secours populaire.... Triste vie, dont, hélas ! il a fallu se contenter
Lucie Laval La pauvreté est un affreux cercle vicieux.. Il faut beaucoup de courage et de persévérance pour s'en sortir !!
chavigner J'ai beaucoup aimé cette poésie.Liberté,égalité,fraternité.Ils n'ont donc rien compris
Salaud d’pauvre!
ange Belle, très belle dénonciation avec des mots forts. BRAVO. Cela soulève la question : j écris sur l injustice, je dénonce, je m érige, je descends dans les rues pour crier avec la foule.
mais cela ne donnera sans doute pas du pain, ni un bain au clochard du coin. Il y a des descentes aux enfers qui ne viennent pas de la fainéantise, mais d un divorce, d une déprime, d`une maladie. Je me sens salaud de voyeur.. salaud de lecteur. Oui j en suis un. Pourquoi ne suis-je pas plus ?? Mais dites-moi Chavigner où placer la limite de l insupportable ? Au moins vous faites réfléchir, vous enlevez le voile et le crachat sur ces gens là n est plus acceptable. Un texte peut faire réagir des mains, une tête ou un cœur. Vous êtes un réveilleur de conscience. MERCI doux.
sandisa merci Ange ...
Momo Merci pour ce poème poignant, ils meritent bcp de respect ces salauds d' pauvre, ils n'ont jamais fait de marche ni de manifestation, preuve d'une dignité sans ambiguïté.
Bernard Pichardie Faut être courageux pour être pauvres, beaucoup ne les appécient pas !
sérieusement, ce texte dénonce avec un peu de cynisme
... j'aime !
amicalement
Bernard

Salle des pas perdus

Poésie  970    13  

il pleut !

Poésie  274  

des semelles de vent

Poésie  68    6  

lire...

Poésie  946    10  

Double.... .

Poésie  88    7  

Pour elles

Poésie  761    5  

Bleu

Poésie  907    9  

La maison d'enfance

Poésie  49    7  

LE TEMPS

Poésie  215  

FASCINATION

Poésie  792    9  

Les chemins de traverses

Poésie  965    9  

Tristesse.

Poésie  182    11  

Je me bat, oui mais ...

Poésie  518  

Ô Jojo

Inclassable  1037  

La découverte, suite

Poésie  508  

Caniveau 2

Poésie  658    2  

J'ai Rêvé Que Je Pensais

Poésie  1104    4  

Clair-obscur

Poésie  1098  

L'automobile

Inclassable  1295    2  

La gangrène

Poésie  976    4  

Les chroniques de Novrod ...

Littérature  1639    5  

Mes envies livres

Littérature  1777  

week end vandal

Poésie  892  

Réglement d'idiot

Inclassable  1012  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.