sans...

Indifférence à cette alchimie physique des sens
Que m' importe la vue de toutes ces choses-là
Anosmique,sans le parfum de sa présence
Le toucher,vains frémissements,
Peau glacée par le froid de l'absence
Le goût,dégoût,agueusie sans ses mots
L’ouïe...,LUI,...j'entends crisser son errance
Pied ferme dans les flots cuisants de la déchéance...

zoraicha dans Poésie.
- 980 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.