Sans titre

Lorsque quelques fois vous m'apparaissez,
Alors je vous vois tel que vous semblez:
Les sens d'un démon dans la peau d'un ange,
Mêlant la passion, les corps se mélangent...


Vous êtes possédé de sons vous ressemblants,
Tout cela ajouté a quelques sachets blancs,
Et malgré tous ces vices jusqu'à la cocaïne,
Faites qu'un jour je puisses être votre héroïne...


Tout comme elle j'aimerais vous tenter,
A l'heure même ou je vous vois esseulé,
Pas plus d'un seul jour et il vous faudra,
Renoncer pour toujours ou rester avec moi.


Alors jusqu'à la mort, vous m'appartiendrez,
Défiant tous les sorts de notre immensité,
Puis s’arrêtant d'un coup, tel un poème en prose,
Je m'offrirais a vous dans une dernière dose...


Nos deux êtres ensembles, s'associeront,
Me faisant découvrir l'ambre de la passion,
Et dans le fond d'une lumière orange,
Je vous atteindrez, vous, mon démon et mon ange.

LozaIka dans Poésie.
- 691 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.