SES LARMES

Elles coulent tout naturellement
Sur ce visage pâle, sans effort
Lourd de peine et de haine
Soudain, des regrets et des remords
 
Elles coulent abondamment
La purifient du mal et de ses torts
Le sang de ses veines dramatise la scène
Soudain, une envie de crier haut et fort
 
Elles coulent rageusement
Les joues sales, un maquillage dévié de son sort
Ses larmes : les siennes, des pluies torrentielles
In fine, apaisent miraculeusement son corps
 
Louve 01/06/2018

louve.hianja dans Poésie.
- 72 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.