Seule la modestie est payante

Je nai jamais reçu
Des flots de commentaires
Du peu, je me suffis
Le trop moblige à me taire
Un seul reçu
Arrive à me satisfaire
Il me rend ému
Loin du monde des affaires
Je ne cherche jamais
A dompter le précaire
Je prépare mes mets
En apprenti téméraire
Je me vois gourmet
La boulimie mexaspère
La pauvreté me sied
Nous sommes tous éphémères

BEDOUIN dans Poésie.
- 743 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.