Seuls les oiseaux pleurent. ( grand feuilleton ) n 1

SEULS LES OISEAUX PLEURENT …


INTRODUCTION
(Cest le mot qui convient …)


Ce post est une escroquerie !
Je ne sais absolument pas où je vais ni quel est le sujet, mais quand faut y aller, faut y aller !

Bon, allez, retroussons nos manches et nos pelles. Un assassin, ça vous va ? Boulanger, en plus ! Ah, écoutez, jai que ça en stock, alors, cest à prendre où à lécher !
(Que je sois pas le seul dans le pétrin …)
Maintenant, reste à savoir qui il a tué et si possible pourquoi …Voyons voir …
Oui, je sais : Il a tué sa belle mère ! Non, trop classique, tout le monde fait çà …Sa femme ? Son voisin concurrent ?
Bon, faut vous décider. Jai pas non plus que ça à faire …Ok, je prends les choses en mains, laissez vous faire. Une petite suggestion de temps en temps et ça ira.
Pas de remarques sur le style, je suis très susceptible …
Donc, cest son voisin quil a tué ! Pas parce quil était lamant de sa femme, non, mais parce que sa femme était amoureuse de sa femme !
Non, pas à lui, au voisin …
Comment on comprend rien ?
Elle sest aperçue quelle préférait les femmes aux hommes, et comme son mari est un homme, ça lui a pas plu …forcément ! À lui, pas à elle …cest clair ?
Donc le planteur est décoré ( à moins que ce ne soit le contraire …)
Lui, cest un mec tout ce quil ya de tranquille. La nuit il fait des bâtards et le jour il essaie de faire des enfants.
Elle, cest une coquine. Elle nest jamais là dans la journée pour procréer et du coup, lui, il procrastine !
Mais il en a marre de procrastiner.
Au départ, il croyait que sa femme était amoureuse de son concurrent direct. Pas son concurrent à elle, à lui …Ah, écoutez, suivez, sinon on va jamais sen sortir !
En fait, il la appris par Xavier.
Doù il sort celui-là ? Je viens de linventer, ça dérange quelquun ?
Cest le clerc de Notaire qui lui a tiré les choses, au clair de la lune, avec ses insinuations :
- Dis-donc, ta femme elle aime les moules marinières et le gigot à lail ?
Insinuations légères, il faut le reconnaître …
Cest ainsi que Paul (Oui, le boulanger sappelle Paul, pourquoi pas ?) cest ainsi que Paul donc, apprit son infortune et quil alla tuer Jacques (Oui, lautre boulanger sappelle Jacques, jallais pas vous coller du Steve ou du Brian, alors quon a un stock de prénoms Français qui ne servent plus à personne, faut être raisonnables …)
Mais-t-alors, me direz-vous (Si, si vous allez me le demander, janticipe…) Pourquoi a-t-il tué Jacques et non pas sa femme ? ( Non, pas la sienne, lautre, pffft !)
Un peu de suspense avant de tourner la page …
La rue des Ironelles est une voie plutôt tranquille du centre de Bedours ( Département du Gerscluse) on peut pas dire. Quelques crocodiles et autres éléphants viennent se désaltérer à la fontaine municipale à partir de dix-sept heures, et pis cest tout. Sinon, cest tranquille , y a pas !
(Putain faut que je trouve une idée rapidos immédiatly, sinon y vont tous se barrer …)
Alors donc, comme je le disais, cest une rue tranquille. Non, mais faut le dire, passque des fois, y a des rues, bouh, la la …et encore, y a pire !
Et donc, Gaëtan aimait son métier de plombier. ( Oui, jai changé, boulanger cest trop commun, Paul aussi)
Mais, la plombière, (la femme du plombier…) elle, marivaudait, de-ci, de-là, cahin, caha, dans les petits chemins, même ceux qui ne sentaient pas la noisette. Et du coup, elle ne soccupait plus des tuyaux de Nicolas ! (Gaëtan, ça fait trop vieux, je trouve …non ?)
Et des tuyaux, il en avait eu un de première, par Johnny ( Oui, au moins un prénom Belge, quand même) le moniteur de lauto-école ENTROIKOUTULA de la rue des Ombres Chinoises prolongée.
Sa femme le trompait ! Bon, ça on le sait dès le début du livre, mais maintenant, voilà le rebondissement !!!
(Putain, jtrouve rien …)
Quand tout à coup soudain …( Jle fais bien, non ?)
Quand soudain, dis-je, le rebondissement rebondit … !


(à suivre …/…)

bourguignat.gerard dans Poésie.
- 193 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.