Souvenirs

SOUVENIRS

Jamais je noublierai, ces instants merveilleux
Où nos corps enlacés, en toute nudité
Depuis cette fenêtre, nous regardions tous deux
Sur cette étendue deau, la lune se refléter

La haut dans la pénombre, un château sans âge
Dominé la colline, de son immensité
Toi dans mes bras blottie, contemplais le rivage
De cette nuit dété, souvenir garderai.

Des milliers de baisers, nous avons partagés
Nos lèvres gourmandes, toujours en demandaient
Lamour est immuable, même, si lon est âgé
La douceur de ton corps, me fait toujours bander.

Comme jaime effleurer, lensemble de tes pores
Parcourir ton visage, jamais je ne men lasse
Mes paumes et mes doigts sans cesse lexplore
Dans un silence dor, tu apprécies leurs passes.

Un amour partagé, rien ne le détruit
Ne demande quà grandir, pour cela il nous faut
Chaque jour le choyer, le pratiquer la nuit,
Ne jamais le freiner, le faire sortir du lot.

Au profond de tes yeux, je puise ton amour
Dans lantre de ton corps je répends ma semence
Les moments avec toi me paraissent trop courts
Prions tout deux quun jour, vienne la récompense.


Francis B

fbocquillet dans Poésie.
- 902 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.