Stop

Stop

Que deviendront les futurs générations?
Quel triste héritage nous leurs laisseront?
Un air irrespirable et nauséabond
Ou les arbres laisseront place à des constructions,
Toujours plus hautes, toujours plus grosses, toujours plus grises
Le savoir faire humain est souvent pleins de surprises
La faune, la flore petit à petit se brise,
En laissant notre monde continuer sa crise...

Disons STOP

STOP aux cheminées qui crachent la mort,
Dans ses noires, épaisses, poisseuses fumées
Stop aux rivières ou flottent tous ces corps,
En fuite dans ses eaux empoisonnées

La nature à sa manière nous montre ses faiblesses
Quand elle renie sa plénitude et sa sagesse
Ça gronde, ça tremble et ses belles terres s'affaissent
L'homme ne peut protéger sa forteresse

De temps en temps la révolte de cette grande dame
La pousse à nous faire vivre de terrible drame
Par sa force et sa colère elle nous condamne
A pleurer, comme elle pleure chaque arbre mort dans les flammes

Disons STOP

STOP aux tueurs qui tuent pour le plaisir,
Des espèces si précieuses pour l'avenir
Stop aux expériences nucléaires
Si triste, plus rien en un éclair...

Est-ce utopique de penser que peut être un jour?
Les hommes arrêteront de jouer aux sourds
Ouvriront les yeux sur tous ce qui les entourent,
Unis pour le même combat dire STOP pour toujours...
A force d'entendre et de voir de si grande violence
Sûrement l'humanité prendra conscience
Que dans la nature elle peut avoir confiance
Pour nos enfants du futur, la délivrance...

STOP...

Naromi dans Poésie.
- 460 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.