Sur un coup de blues...

Sur un coup de blues……


Le ciel est grimaçant
Et pesant à souhait.

Déserté le jardin,
De nos vives mésanges.

Où sont-elles donc passées ?

Sur notre petite rue
Lennui pèse ce matin
Et, Je mennuie aussi
Derrière ma fenêtre.

Vive, je fus autrefois,
Fort occupée aussi.

Mais, les ans sont venus,
Et mes envies ont fini
Entraînant avec elles,
Mon courage dantan.

Abandonnés les livres
Qui meublaient mon esprit
Et, les ouvrages fins
Qui occupaient mes mains.

Au-dessus de la ville
Passent en silence
Un vol de goélands
Dans leur ronde feutrée
Et, la noire zébrure
Dune bande détourneaux.

Pas un cri cependant
Ecrasés, semblent-ils
Par le ciel gris et bas.

Seule, apparente vie
Le passage des trains
Sur leurs rails, chuintants.

Dun œil indifférent,
Je compte les wagons.

Il y a quelque part,
Des gens qui encore bougent.

Mais, ce jour passera,
Comme passent les années.

Alors, autour de toi,
Regarde ma petite…

Nombres du troisième âge
Nont pour seule compagne,
Que la morosité.

De leurs jours à venir…
Plus que ce triste ciel.

Que cela nous afflige !

Et, pour y remédier…,
Dans nos deux mains tendues,
Offrons leur notre amour.

Andrée Loritano.

shambala.fred dans Poésie.
- 1048 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.