Suzanne

Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par la main
Pour passer une nuit sans fin
Tu sais qu'elle est à moitié folle
C'est pourquoi tu veux rester
Sur un plateau d'argent
Elle te sert du thé au jasmin
Et quand tu voudrais lui dire
Tu n'as pas d'amour pour elle
Elle t'appelle dans ses ondes
Et laisse la mer répondre
Que depuis toujours tu l'aimes

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une flamme brûle dans ton coeur

Il était un pêcheur venu sur la terre
Qui a veillé très longtemps
Du haut d'une tour solitaire
Quand il a compris que seuls
Les hommes perdus le voyaient
Il a dit qu'on voguerait
Jusqu'à ce que les vagues nous libèrent
Mais lui-même fut brisé
Bien avant que le ciel s'ouvre
Délaissé et presqu'un homme
Il a coulé sous votre sagesse
Comme une pierre

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une flamme brûle dans ton coeur

Suzanne t'emmène écouter les sirènes
Elle te prend par  la main
Pour passer une nuit sans fin
Comme du miel, le soleil coule
Sur notre Dame des Pleurs
Elle te montre où chercher
Parmi les déchets et les fleurs

Dans les algues, il y a des rêves
Des enfants au petit matin
Qui se penchent vers l'amour
Ils se penchent comme ça toujours
Et Suzanne tient le miroir

Tu veux rester à ses côtés
Maintenant, tu n'as plus peur
De voyager les yeux fermés
Une blessure étrange dans ton coeur

Leonard Cohen- Suzanne.

LEONARD COHEN, né le 21 septembre 1934 à Westmount, Montréal et mort le 7 novembre 2016, à Los Angeles , est un auteur-compositeur-interprète, musicien, poète, romancier et peintre.
Son premier recueil de poésies paraît à Montréal en 1956 et son premier roman en 1963.

Merci, Monsieur Cohen, d'avoir su si bien chanter la poésie. 

Marc de St Point dans Poésie.
- 584 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.