Ta belle rose

Tu as cueilli une belle rose
Au jour le jour
Tu lui arraches
Au fur et à mesure ses pétales
Sans te rendre compte
À la dernière pétale
Elle devient indispensable
Car tu te sens très seul
Et elle te manque énormément
Tu l'arroses des larmes de tes yeux
Parce que tu aimerais
Quelle soit tienne
Mais elle a finalement disparu
Sous les peines d'un passé noir
Et est partie très loin de toi
Tu la cherches partout
Sans apercevoir ses traces
Ton coeur meurt de chagrin
Et se renferme
Comme un hibiscus fané

Marguerite Voltaire

De Margotin dans Poésie.
- 375 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.