Thé des songes

Tout ce que le thé perle
Ce n’est qu’une goutte de sang
Ce n’est qu’une larme de plus tombée dans un foyer
Les flammes de son coeur on les nourri au charbon
Et ça fume
La fumée arrache le palais
Elle rappelle une autre nuit, un autre temps sous un point différent du ciel
Rien ne sera plus jamais pareil
L’amour cette chose conne et banale
Quoi de plus beau, quand on l’a vécu on a tout vécu
On a tout perdu
On peut mourir tranquille
Comme tranquille
La foule ne m’émeut pas et les gens m’angoissent
Cette fille dont j’ai touché la main pense-t-elle à moi
Tant de question qui resteront en suspens comme tant de moments
Des grands moments de bulles de verre
Guitare - piano - nappe de cordes
Chant
L’oeil reste en position
Des larmes pour cinq - pourriez vous me jeter un coup d’oeil
Les dents serrées et acérées comme celles d’un loup avant qu’il ne soit trop tard
Comme un loup je suis un loup contre l’Homme
La patte fuyante
C’est du sang, là dans la neige ?!

Nisib dans Poésie.
- 75 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.