Tout et rien

Ce texte est une réponse à Quand les étoiles se font belles de Marc de St Point.
Grande indifférence
Obscure fascination
Les milliards d'étoiles me précipitent
au bord de la folie
cherchant dans la voie lumineuse
de ma noirceur intérieure
une réponse interdite
L'abime du vide m'étourdit
Infiniment grand
Infiniment petit
Noyade dans l'atome sidéral
Vertige de la beauté suprême
Mes poussière d'étoiles
quitteront leur éphémère chrysalide
et de nouveau scintilleront
dans la matière noire
Noire et Si brillante à la fois. 

Nuage pâle dans Poésie.
- 223 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.