Tragique destinée

Mon cœur est bien triste ce soir et certains en seront fort aise.
Je viens d'apprendre la mort programmée de la langue française.
Je ne pourrais plus jouir de délectation à la lecture d'un sonnet.
Je ne pourrais plus épingler consonnes et voyelles en lisant Daudet.

Je suis triste de cette nouvelle que certains se mettent à colporter.
N'avons nous vraiment plus d'issue, à cette funeste tragique destinée ?
Aurais je encore l'opportunité de pouvoir lire de belles et jolies nouvelles ?
Reste t il encore parmi nous des grands écrivains de la trempe de Barjavel ?

Essayistes, poètes et là, je pense bien sur à Arthur Rimbaud,
nous font voyager au fil des pages et aux travers des mots.
Le combat n'est pas terminé, j'ai du mal a digérer leur vin de messe.
Il serait temps d'exiger, que l'on supprime, ce diabolique langage SMS.

Il n'est pas né celui qui publiera un semblant d'histoire en mode texto.
Celui la même, qui nous fera croire en la puissance de ses moitiés de mots,
car la langue française est ainsi faite.
Il faut qu'elle soit toujours parfaite.

Nous assistons impuissant depuis de nombreuses années,
à la destruction de notre langue que l'on se met à solder.
La course aux temps et le fait d'être toujours pressé,
oblige tous ces gens, à écrire vite, et ne plus regarder.

Ils tapent sur leurs claviers, des semblants de mots mal finis.
Au diable l’orthographe, l'exercice de style sera bien éconduit.
Ils font tout ça sans en avoir l'air, glissant de ci de là, un PTDR.
Mais elles sont passées où, Les fleurs du mal de Charles Baudelaire ?

Chris.Mady dans Poésie.
- 571 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.