Traité de l'amour

" Il fut un temps où je blâmais
mon prochain si sa religion n'était
pas proche de la mienne.

Mais maintenant mon coeur accueille toute forme : c'est une prairie 
pour les gazelles, un cloître pou les moines,
un temple pour les idoles, 
et une Ka'aba pour les pélerins,
 
Les tables de la Thora et le livre saint du Coran.

L'amour seul est ma religion,
et quelque direction que prenne sa monture, là est ma religion et ma foi."  Ibn ' Arabi.

Il est sans conteste l'un des mystiques les plus complexes et les plus avancés de toute l'histoire de l'islam.
Son adhésion à un soufisme intellectuel et spiritualiste est d'inspiration hallagienne :

" lorsque se révèle à moi mon Bien-Aimé avec quel oeil le vois-tu?

 sans doute avec un oeil et non le mien, car nul ne le voit en dehors de lui-même".


Dans le monde agité que nous vivons, il est bon qu'une catégorie de gens, appelés soufis, puisse tenir pour nous ce rôle précieux d'éveilleurs.

Ils sont des bougies qui s'allument au fur et à meure que le doute s'épaissit.

A ces Eveillés universels, le monde est reconnaissant de la paix qu'il perçoit autour d'eux, et leur manière d'entretenir au profit de tous une sorte de Karma bénéfique et serein, une baraka dont la vitalité se résume à leur force intérieure.

Ils nous invitent à demeurer sensibles aux signes du passé comme à tous les symboles que nous pensions dépassés.

C'est finalement  une leçon de sagesse  et d'optimiste que nous recueillons de leurs bouches.


Marc de st Point ( hrm)...

Marc de St Point dans Poésie.
- 72 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.