Un Ami s'en va

Un Ami s'en va

C'est débordant de tristesse que j'ai appris le décès
De mon collègue, mon copain,  mon Ami.
Il s'en est allé vers l'au delà, une autre destinée
A l'issu d'un terrible combat contre la maladie

Je l'ai bien sûr accompagné  le jour de la cérémonie
Jusqu’a la porte de ce nouveau monde
Ou selon nos croyances règne une douce harmonie
Où les plus belles âmes vagabondent

J'avais le cœur serré et sans honte j'ai pleuré
J'ai pensé a son épouse et a ses enfants
Qui ne reverrons plus cette homme tant aimé
Il fût un Mari, un Père tellement attendrissant

Oui j'ai beaucoup pleuré et je pleure encore
En couchant les vers de ce poème maladroit
Que seul le cœur me dicte sans temps mort
Eh oui mon Ami pour toi je perd mon sang froid.

Nos soirées entre copains étaient bien animées
Ensemble nous avons bien bu et bien mangé
Ton amitié fût pour nous tous une belle réalité
A tout jamais tu resteras dans mes pensées !

Quasimodo




Quasimodo dans Poésie.
- 53 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.