Tu ne m'inspires plus rien (amour terminé)

Rien. Le néant. Un trou sans fond, béant,
si large que tu y prends peu de place dedans,
tu peux t'agiter, un microscope ne suffirai pas
à te mettre à niveau de mes yeux célibats.

Tu ne m'inspires plus rien,
plus de peine, plus de colère, ni de regret
et encore moins d'amour.
Tu ne m'inspires plus rien, rien, moins que rien, tu n'es qu'un moins que rien à ce jour.
Tu ne m'inspires plus rien,
chantes, danses, vires et voltes, tournes et vires au milieu de ta cour.

Rien, un mot qui veut tout dire ou qui ne veut rien dire, un mot qui exprime tout et son contraire. Rien aujourd'hui et pourtant hier je ne pouvais rien faire sans toi.

Tout change!

De temps en temps une images, une musique me renvoient à ton souvenir, juste une pensée comme ça, sans nostalgie, juste une pensée du moment qui retourne au pas de course dans le rien, tu sais, que tu m'inspires...

Méchante moi??? Je t'ai inspiré bien avant le même rien que le mien maintenant, retour à l'envoyeur, alors nous sommes quitte de notre indifférence commune.

Rien en commun, rein à faire ensemble, plus rien à nous dire du tout.

Tu ne m'inspires plus rien, sauf ces quelques lignes... (D'ailleurs à qui voudra bien aller au bout, amis lecteurs je m'excuse de cette médiocrité).
Mais soyons réaliste du rien que tu m'inspires il ne peut rien sortir de vraiment très bon.

Sandrine.

Naromi dans Poésie.
- 27 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.