Un crime pour mo âme

 Treize heures viennent de sonner
Je campe devant ma fidèle télé
L'œil vif à l'heure des actualités
Ce grand défouloir de la réalité 

Les images tournent en rond
Pour me montrer faits de là bas
Impensables sous mon toit
Que je ne puis  imaginer trublions
 
Mais soudain un vent de déraison
Laisse glisser cet  insupportable
Un crime pour mon âme inconcevable
Qui panique le bon de ma raison

 Alors  mon cœur rend visite
A mon esprit qui disparait
Le plafond de mon sal'on se tait
Et un manège tourne  et s'agite
 
Un monstre s'approche,  je ne le vois
Mais j'entends persifler sa voix rauque
je ne peux  comprendre ce  glauque
De syllabes  s'envolant  en purée de poix 

Mon esprit se rebiffe , il entend parler
il entend des sourires  intrigués
il entend des voix désintéressées
Mais voudrait être présent , participer
 L'écran noir pose instant de veille

Mon cœur coupe débit de sa pompe
Mes jambes perdent leur équilibre
Mes yeux ne trouvent plus la lumière dujour
 Les secondes tombent sans souci

Laissent ma joue rebondir  sur la traque
De l'efficacité sûre de  petites claques
La rougeur de ma peau  sort de sa baraqueé
migrant du pays blanc des ensevelis

 Mes yeux reprennent  leur activité
Les vielles images ont disparues
Une nouvelle émission  leurs tend ténue
le bonheur qui  ne vous offre anxiété
je revis ma réalité
☼ŦC

modepoete dans Poésie.
- 1103 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.