Un homme juste

Pour entrer confiante loin de la solitude
Poser ma caboche emplie de ses soucis
Pouvoir les oublier dans cette plénitude
Là, sur son épaule, lui à qui je souris.
Profitant du silence, ensemble et amoureux
Caressant nos mains pour se lier tous deux
Aux abysses du temps, l’éternelle seconde.

Juste un homme pour se sentir moins seule ici
Et offrir mon regard souvent chargé de peine
Puis il comprendrait le silence de mon cri
Cet être pour qui la liberté est seule chaine !
Est-ce trop demander pour ne trouver personne
Ne craignant pas la mort et ses voix de l'ailleurs ?
Est-ce trop espérer du Néant qui résonne
Que cet amour, le vrai, efface mes douleurs ?

Ô quel égocentrisme en ce vide incessant !
Je penserai à lui pour oublier mon être
A cet homme juste se changeant en amant
Je me soumettrai mais sans jamais disparaître !
Existe t-il ici-bas ? Ou dois-je mourir
Pour aimer dans l'au-delà un parfait fantôme ?
Un qui entendrait la grandeur de ce désir
Pour toujours aimer et être aimé par un homme !

Chaque jour, chaque nuit j'avance dans la vie
Parcourant mon chemin de mots et de vers
Le croiserais-je dans cet immense univers
Cet homme peut-être aimant de la poésie ?

Oui, je garde l'espoir tout au fond de mon cœur
Sans vraiment attendre qu'au loin le temps m'emporte
Mon amour de femme lui ouvrira la porte
Oui, juste à cet homme... la porte du bonheur !

lettre dans Poésie.
- 917 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.