Un point bleu dans la vallée.

Il y a parfois dans notre courte existence, des moments, des rencontres, des lieux qui nous interpellent, un peu comme si le temps s'arrêtait, comme si nous voulions ce moment égoïstement, le savourer éternellement, "oh temps suspend ton vol !"

Au fond de la vallée, dans le Doubs, un bien joli lac de montagne, où j'aime me rendre souvent l'été.

Son calme, sa beauté insolente, m'inondent de sentiments et de troubles puissants, de sagesse, m'ouvrent les yeux sur la vrai beauté, la vrai lumière en chaque chose, les reflets mystérieux de l'onde de vie, la sensation d'être un tout , d'être dans un lien secret et mystique entre esprit et nature, vision apaisée du monde intérieur, fusion indéfinissable de la vie authentique, de la véritable appartenance au cosmos, à la recherche du beau de l'harmonie.

J'aime à prendre de petits chemins avec mon adorable épouse, et notre petite chienne Westie, nommée
Maya, cheminant le long du lac, où les roseaux se mirent dans l'eau pure, abritant cygnes, poules d'eau, canards, poissons, pour le plaisir des yeux.

J'aime à rêver le long de ces chemins à la  beauté authentique, en ces odeurs de sapins, de fleurs, en ces mouvements ondulatoires de vaguelettes argentées, de souples roseaux berçant ces berges du rythme de l'harmonie retrouvée, de ces reflets changeant jouant avec le soleil, de cette nature en perpétuelle mouvance, en perpétuelle sublimation.

J'aime retrouver, en bas de la résidence le petit pont de bois, sous lequel s'agite la force vive d'un torrent chantant la vie, la force, apportant au lac sa régénérescence, sa pureté, son âme, sa vie.

Jamais, je ne me lasse dans cette étendue d'eau immobile et bleutée, reflettant le ciel, les cimes des hauts sapins, le blanc des voiles des dériveurs et catamarans, le vol des cygnes au-dessus de l'eau, comme une grande âme blanche, s'élevant  vers des lieux de lumières, de paix.

Un grand infini indicible, qui vous emporte là où l'esprit espère l'heureux devenir.

La force tranquille du lac de st Point, ne peut laisser indifférent, sa couleur, sa forme, son équilibre, ses petites collines le ceinturant, n'est que le sublime reflet de l'harmonie universelle

Comprendre la magie de ces lieux, le rapport indissociable de l'homme avec lui-même, les êtres, et les choses, la nature qui nous entoure, le cercle des existences, la puissance de l'esprit, l'envol de la liberté, et la libération des fausses apparences.

Marc de St Point dans Poésie.
- 137 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.