UN REVE NOIR

Cette nuit, j’avais fait un terrible cauchemar
Que tu avais disparu pour toujours
Que tu as emporté tout mon amour
Et que de tout, j’en avais marre
 
Dans ce rêve, je souffrais énormément
Je pleurais à grosses gouttes
Je ne retrouve plus, tout me dégoûte
Te suis trouvée dans l’abandon
 
Le matin, je me suis rendue compte
De l’importance que tu aies à mes yeux
Que mon Amour brûle plus qu’un feu
Qu’il suffise à retaper toutes tes fentes

Louve 01/09/2001
 

louve.hianja dans Poésie.
- 43 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.