Un seul je t'aime !

Poète prends les mots qui dansent dans nos rêves
Ecris ta poésie et nos maux feront trêve

-On ne choisit pas une plume pour écrire - 
Un jour, une plume se glisse entre vos doigts, choisit l'encre d'un de vos encriers. Laissez là vous "raconter" mot après mot, sentiment après sentiments et elle y mettra ses couleurs, un parfum imaginaire mais tellement prenant, elle tracera des formes à l'infini, et juste d'un regard, vous verrez la page s'animer.. 
C'est ça la MAGIE D'ÉCRIRE

Je lui ai dit un seul « je t’aime »
Dans un souffle qui résonne Fragile au ceux de son oreille 
Je lui dirai : je t’aime.

Trois mots de peu, trois mots de rien 
En deux syllabes on les retient
Ils sont au fond de nos pensées
Si difficiles à prononcer.

De la pudeur, en retenue
Nos sentiments sont confondus
Les années passent, on ne sait plus
Pourquoi ces mots, on les a tus.

Je suis la branche, elle est racine
Dans son regard je m’illumine
Sa main fanée, je la retiens
Je l’accompagne sur son chemin
Elle à toujours guidé le mien
J’étais enfant, je m’en souviens
Dans ses regards, dans ses sourires
C’est de l’amour qu’elle me transpire.

Il y eut toutes les pages noircies
De ces « je t’aime à la folie »
Si maladroits ces mots écrits
En sens unique, les mots non dits
Pour nous c’était, sens interdits.

C’est mon enfant qui m’a appris
Que dire je t’aime n’est pas folie.
À ma racine je les ai dits.
Nos mains nouées vers son chemin
Trois petits mots, trois mots de rien,
Arraché au sein de mes entrailles
Cette douleur qui me tenaille
Dans le regret de ce non dit
J’ai murmuré les interdits.

Dans un souffle qui résonne,
Fragile au creux de son oreille
Je lui ai dit un seul « je t’aime »
Au dernier souffle de sa vie
Je ne sais, si elle les a compris,
Trois petits mots, trois mots de rien,
Avec sa vie, ils sont partis.

Karmanda Maghi 17-5-13 © copyright

Karmanda Maghi dans Poésie.
- 84 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.