Un tour de cochon ( défi de noël )

Dring-dring !
-Ah ! Bonjour madame Dufoigra ! Comment allez-vous aujourdhui ?
-Bonjour monsieur Lemarthy ! Je ne peux mieux, je ne peux mieux ! Il y aurait bien un petit quelque chose qui me chagrine, enfin trois fois rien, juste un caillou dans une godasse mais à part cela je vais, je vais bien !
-Ah ! Effectivement, cest bien gênant ! Nous allons y remédier. Tenez asseyez-vous sur le socle du sapin que je vais préparer tout à lheure lorsque jaurai fourré les dindes !
-Cest vous qui vous farcissez les dindes, quel courage ! Cest quelles sont froides et, elles coûtent cher dentretien ! Votre assistant ne le fait pas ?
- Oh non ! Lui il se tape les boudins et cest très contraignant aussi, nous nous partageons les tâches.
Pendant ce temps ma femme fait landouille et ce nest pas un cadeau !
-Je pensais quelle ensachait les crottes en chocolat, je me suis trompée.
-Cest vrai que dhabitude cest de son ressort tout comme lemploi de Papa-Noël est celui dun homme mais hier nous nous sommes fait enguirlandés par un client. Il parait que nous livrons trop tard alors elle a laissé tomber ses beaux jambons, ses crottes et sa rosette pour le contenter.
-Je parie que vous parlez de monsieur La Bouffe ! Il est tellement ronchon cet homme !
-Exactement ! Tout lénerve ! Il sest même emporté contre lArmée Du Salut qui venait quêter.
Mais il a été puni. A cause du vent fort, la guirlande qui était suspendue dans sa rue sest décrochée et il a reçu une boule sur la tête.
Vous lauriez entendu piailler! Tenez, on aurait dit un goret !
Pour un peu il nous aurait soupçonnés de tentative dassassinat, il criait à lattentat, au complot et ceci dautant plus fort que tous les spectateurs riaient à se dilater la rate, plus il braillait et plus ils riaient.
Dans cet incident il ny a que sa fierté qui a été blessée, il ny avait vraiment pas de quoi fouetter un chat, ni deux non plus dailleurs! Mais il a déclaré quil allait faire en sorte que la municipalité cesse de décorer les rues avec des dangers potentiels ! Adieu lumières, guirlandes …
-Ah-non ! Vous vous trompez monsieur Lemarthy ! Cest : adieu veau, vache, poulet….
-Je vous arrête madame Dufoigra ! Nous sommes dans ma boutique et je déclame ce que je veux !
- Alors là monsieur Lemarthy, vous croyez au Père-Noël !


Les mots imposés :
Papa Noël – cadeaux- sapin- boules - enguirlander- bouffe- dinde – crottes en chocolat – Armée du Salut- godasse.- À cause de

lalavandiere dans Poésie.
- 1017 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.