UNE AMIE SOLITUDE

                             
                              La solitude une ennemie

                              petite amie que l'on trahie



                 Les yeux posés sur l'infini

                cherchant les trames de ma vie

                les photos glissent je suis parti



                léger brouillard sur un placard

                forte nausée c'est le cauchemar

                la peur de voir  toucher le noir



               Derrière mes rêves de solitaire

               ma tête se perd la c'est l'enfer

               voulant l'amour la paix un peu d'air



               Le blanc des murs comme un véto

               pressent mon corps dans ce tableau

               fenêtre ouverte je suis oiseau



          
              Je vole et glisse dans cette transe

              prés des étoiles bien là je danse

              le cœur léger j' pars en vacances



             Le vent se lève sur ce voyage

             la vitre claque sur mon naufrage

             je me réveille rempli de rage

Aveudoux dans Poésie.
- 299 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.