Une foule de jeunes gens .

On était dans une rue passante, 
Où une foule de jeunes gens, 
En colère contre la vie chère 
Et la hausse du prix d'essence ; 
S'exprimaient fort avec les agents.
Et la journée avait été rude:
Des pneus entassés sur la chaussée 
Brûlaient, et le bitume crevait. 
La force publique ne pût vaincre 
La foule , que, tard dans la journée. 
Mais toujours , la fumée s'élevait, 
Quand les jeunes, finissaient par rompre.
Quantité de gens venaient sur place, 
Non par pure curiosité 
Mais du fait de leurs soucis 
De fortune.

Barrymoussa180 dans Poésie.
- 116 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Une foule de jeunes gens .

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
ROSE Tristes spectacles quotidiens que je déplore. Et quand les voitures brûlent, souvent ce sont les voitures de pauvres gens qui n'ont pas les moyens d'investir dans une autre, même d'occasion
Justine Sahin Comme quoi, même si la Guinée est derrière la France pour le mondial, le foot n'enlève pas les préoccupations premières pour vivre. Merci Barrymoussa pour votre texte douloureux de violence en ce moment chez vous.
Lucie Malatesta La violence est un exutoire à ceux qui souffrent. Alors que les riches continuent de vivre au-dessus de leur moyen aux frais du peuple. Manifester dans le calme n'a pas autant d'impact que la violence envers les représentants de l'Etat. Et ça permet aux journaux de faire leurs choux gras.

Merci pour cette actualité très chaude en ce moment.
Pierre Leloup Une journée très violente, il aurait fallu un match de foot pour calmer leurs ardeurs.
Jean-Paul Deneuville Cela s'est passé où Barrymoussa ?
Barrymoussa180 Merci à rose, à justine sahin, à Lucie Malatesta.
Ces manifestations ont commencé depuis une
semaine environ, mais elles sont devenues pires
depuis lundi.
On ne sort pas du quartier,faute de véhicule
, les transporteurs eux mêmes etant en gréve.
Les jeunes gens dont je parle molestent, brigandent parfois, quoique certains d'entre eux soient correctes.
Ce qui mit le feu aux poudres?
Une augmentation du prix du carburant; l'état
supposant qu'il subventionne à perte le carburant.
En attendant un dénouement heureux, que nous
souhaitons rapide , nous restons à la maison.
Je te souhaite d'agréables vacances Lucie Malatesta.
Bonne journée à vous trois.
Jean-Paul Deneuville La misère est partout hélas, et l'état s'enrichit ou ne se préoccupe pas assez de son peuple. Chez nous c'est pareil, mais sans la violence.
Barrymoussa180 Cela se passe ici chez moi , en Guinée.
Oh Jean-Paul Deneuville , en Afrique ,
une situation comme celle là ne nous empêche
pas de regarder ou de jouer au ballon.
on regarde un match de foot à la télé du voisin
d'en face , s'il faut à cinq ou dix.
Le voisin née sera que content.
C'est la solidarité à toute épreuve en Afrique.
Marc de St Point Oui, Barry je comprends bien votre poésie message, je connais bien l'Afrique, je n'ai rien à ajouter mon bien aimé frères sinon espérer que l'Europe vous donne les moyens de créer votre propre économie, vos usines, et donne envie à vos dirigeants de créer une vraie démocratie, et une juste redistribution de vos ressources naturelles et de votre travail, s'il y en a..............

Jean-Paul Deneuville Oui en Afrique vous êtes beaucoup plus solidaire que nous les occidentaux. Quand je pense qu'en Asie les personnes âgées, les grands-parents sont chez leurs enfants jusqu'à la mort, c'est une culture. Ici, on les met dans des mouroirs qu'on nomme "hospices" ou "maison de retraite". Voilà la France, voilà comment nous sommes les Français, loin du coeur, les enfants sont plus heureux.
Hubert-Tadéo Félizé C'est pas faux Jean-Paul, votre commentaire a un certain criant de vérité.

Rose vous avez entièrement raison, c'est toujours (en tout cas, souvent même) les gens qui ont peu de moyen pour se racheter un bien de consommation courante (et souvent à crédit hélas) qui perdent dans l'action de violence leur voiture.

Justin : j'ai bien aimé votre analyse, le foot donne du plaisir temporairement, mais n'apporte pas la solution.

Lucie, d'accord avec vous.

Barry, nous sommes de tout coeur avec vous (même si pour l'instant je ne vous offre que des mots de réconforts sur des actes de vandalismes qui répondent à des besoins aux personnes qui sont dans la difficulté). La violence n'a jamais résolu les difficultés. Manifester dans le calme, faire des sitting, même si cela ne fait pas obligatoirement avancer les choses plus rapidement sont déjà un début ; après rien n'empêche de bloquer le pays comme l'ont fait les cheminots en France.

Il y a toujours des moyens de pression. Sont-ce les bonnes, je n'ai pas la solution.
Marc de St Point Oui, jean-paul a raison, et on le ressent dans les paroles de barry, il parle en générosité, en respect et intelligence du coeur et de l'esprit des gens simples, mais à l'esprit si riche.
Barrymoussa180 Merci Marc, merci mon frère.
Pour nos usines par exemple ; quand des investisseurs viennent,Ils disent ne pas pouvoir créer des usines parce qu'on a pas l'énergie nécessaire pour les faire fonctionner.
Et quand nos états viennent voir leurs partenaires , bi et multilatéraux , pour nous
aider sur le plan énergétique ,ils nous disent qu'ils vont investir à perte , parce qu'on n'a
Pas des usines pour absorber une grande énergie. Alors on végète avec des barrages saisonniers de faible capacité ,et bonjour
aux lampes chinoises dont je vous ai parlé dans un de mes poèmes et aux alternateurs chinois.
Quand à la démocratie, c'est là que c'est
deplorable. Merci Marc. Merci mon frère.
Lucie Malatesta Le fric, c'est toujours une question de fric.
Marc de St Point Oui, Lucie, depuis que le monde est monde.............
Barrymoussa180 Merci Hubert d'avoir pris un temps précieux
pour commenter cette actualité Guinéenne.
Nous disons tous la même chose:La violence
n'arrange personne.
josiane.gerhe Le monde va mal... (Raymond Devos).
josiane.gerhe C'est pas faux Lucie. Il y a ceux qui en ont, et les autres, nous en fait.
Barrymoussa180 Merci Josiane , pour votre passage.
Bonne journée à vous.
Lucie Mayot Crescence Dure réalité qui nous touche, qui nous émeuve, nous les gens de peu d'importance aux plus riches, aux gouvernements. On se sent concerné par votre histoire. Cela peut nous arriver n'importe quand, n'importe où, nous sommes sur des braises qui ne demandent qu'à s’enflammer.
Barrymoussa180 Merci Lucie Mayot.
Vos parole me touchent et me réconfortent.
Fleur de cactus Faites attention à vous, le principal même par ces temps difficiles, est de rester en vie.
Abbeville sur mer Cela me touche de savoir qu'une personne, même si on ne la connait pas forcément, peut être en danger. Je rejoins Fleur de cactus, faites gaffe à vous et à vos proches. La violence peut parfois s'aggraver.
Barrymoussa180 Merci fleur de cactus.
Bonne journée à vous.
Pierre Leloup Personnellement, je trouve l'ingérence des pays Occidentaux fort déplacée. Même si le fond est bon, il y a toujours une arrière pensée de fausse colonisation du pays en proie à la violence, c'est un très long débat, il y a les pour et les contre. Beaucoup de choses que nous le peuple des deux côtés nous n'entrevoyons même pas. La finance des riches pour assouvir le peuple. Le fric comme pour reprendre Lucie, mais surtout le pouvoir.

Il y a très peu de dirigeant de la trempe d'un Gandhi ou d'un Mandela de nos jours.
Pierre Leloup Attention, je n'ai pas dit que votre chef d'Etat n'était pas un homme sensé ou bon, je n'ai pas de recul sur le sujet, et je ne connais pas grand chose sur la démocratie Guinéenne. Amitiés d'un Français envers un compatriote humaniste.
Lupimoncellienne Très poignant votre texte, déjà en France quand cela va mal, les effarouchés entre les flics et les blacks blocks (tiens en parlant de cela, quand est-ce que la ligue des droits de l'homme va utiliser son droit de véto sur le terme de blacks pour les blacks blocks, quelles couleurs va t-on utiliser ? pointe d'ironie) sont hyper violents, il suffit de voir à Paris, à Nantes récemment.

Même les cortèges de la CGT sont pris en étau entre les CRS ("SS" désuets de nos jours ce terme et mal placé) et le service de protection de la cégète (Ci-Git les Travailleurs).
Lupimoncellienne pas les effarouchés, méprise de ma part, les échauffourées.
Victorine Laonçoise Je crois que tout est dit sur le sujet, je compatis.
coralie Je rejoins Lucie Malatesta dans ces commentaires.
Quand trop c'est trop la violence éclate, verbalement, physiquement, elle déborde.
Les gens travaillent et n'arrivent plus à boucler leur fin de mois.
Et nos dirigeants dans tout cela ?
Réponse, finance, finance ça ne rime pas avec humanité mais entre nous "on s'en fout"
Hervé Chatelain Poésie Pareil que Coralie et Lucie, le fric répand sa haine de l'autre. Divise les classes.
Lou Da Bayou Oui voilà c'est tout à fait cela, les gens sur Librosophia sont des gens simples, respectueux et appréciables. Généreux par la richesse de leurs partages. Chacun a sa manière d'apporter une pierre à l'édifice de nos lectures. Belle lecture Merci Barrymoussa
Barrymoussa180 Merci à vous tous d'avoir donné vos points de vue sur le sujet , qui passera d'ailleurs demain à 8h30mn en temps universel sur la radio France internationale , ce sera à 10h30mn de l'heure française sur ( RFI AFRIQUE) .
Tous vos points de vue sont vraies , tant au niveaux de nos dirigeants , qui , ne pensent qu'à eux même qu'au niveau des ex puissances colonisatrices , qu'au niveau de la mondialisation , jusqu'au niveau des instances de Breton wood , en passant par le fameux ONU
, qui n'en fini pas en RDC.
C'est un fait que nous connaissons.
Merci à vous , merci à tous , j'ai été ravi de vous entendre , c'est ce qui la richesse de librosophia.
Bonne journée à vous tous.
louve.hianja Merci Barry- Dure réalité- Je compatis- bon courage
Barrymoussa180 Merci louve.
Bonne journée à vous.
Picardie Bonjour Barry, mon ami de coeur, ton texte évoque la réalité de ce siècle, la misère est partout même en France, et les bleus m' ont fait rêver un moment.Toutes mes amitiés, et bonjour à la rivière Kolenté.
Lupimoncellienne Bonjour Barrymoussa,
Quel plaisir de lire un ami du coeur qui raconte si bien son pays, la rivière Kolenté, les rencontres mystérieuses autour de la fontaine ou du lavoir, et votre texte évoque la dure réalité de votre pays, je le relis avec attention et crains pour votre vie. Donnez-nous de vos nouvelles.

Toutes nos amitiés de France envers la Guinée, on rêve de votre pays si bleu, si vert, si merveilleux.

Noel Turo Ayant vécu quelques années en Afrique, je suis triste de vous lire... Bon courage.
Noel Turo Oui, donnez-nous de vos nouvelles...
Lucie Mayot Crescence Comment cela se passe chez vous Barry, votre silence que vous nous imposait nous inquiète ?

Tel Homme , tel fouet .

Poésie  64    12  

Triste incendie .

Poésie  66    3  

La colombe perchée

Poésie  59    5  

Qu'ai - je à faire ?

Poésie  68    15  

pour toi mon père aimé

Poésie  52    9  

Un grain de sable .

Poésie  79    12  

A tous et à toutes : Merci .

Inclassable  76    6  

Chant Berger

Poésie  64    10  

Au fleuve kolente'

Poésie  74    7  

Femme de Guinée

Poésie  123    8  

Entends , entends ..

Poésie  75    7  

État d'âme .

Poésie  71    14  

Au revoir Russie(2018)

Poésie  64    15  

Haiku et poèmes divers

Poésie  1479  

La dune déroulante...

Poésie  828  

BEAUJON

Poésie  131    19  

Je vais passer le bachot

Poésie  1251  

B-a

Poésie  993  

extrait 2 - biographie en ...

Littérature  1315  

Pan & amas

Poésie  1350    6  

Le jardin

Poésie  30    3  

Ma ville au bord de l'eau

Poésie  946    2  

Sommes-nous vivants ...

Poésie  914  

CHANTEUR POÈTE

Poésie  921    3  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.