Une idée à développer

J’ai croisé ce matin en allant travailler 
Un corbillard fleuri qui venait de l’église
Un autre étonnamment  collait au premier
Suivi d’un homme en noir avec la mine grise

Un énorme pitbull tenu par lui en  laisse  
Avançait calmement devant des hommes en rang
Suivant tranquillement, sans qu’il n’y paraisse
Cet étrange cortège et ce chien géant

Étonné pour le moins  je posais la question
Au maître du gros chien, sans effrayer la bête
-Pourquoi deux corbillards dans cette procession ?
Le premier pour sa femme ils s’étaient pris la tête

Le toutou l’a mangée ne laissant qu’un chausson  
Belle maman criait, le PITBULL l’a fait taire
Tout cela n’a coûté qu’un litre de morgon.
Le juge aimant les bêtes classa vite l’affaire

Cela expliquait mieux ce deuxième fourgon  
Tout en pressant le pas, j’approchai de notre homme
Pour lui faire aussitôt une proposition :
Me louer son toutou pour une grosse somme

L’affaire fût conclue et donné fût l’argent
Ma femme est énervante et sa mère m’horripile
Je ne serais pas contre un joli coup de dents
Celui que  le PITBULL abondamment distille

Je voyais d’un bon œil cette fin de semaine
Cet homme était honnête il m’avait averti
-Mes clients sont nombreux et pour suivre, je peine
Vous devrez faire la queue mon carnet est rempli

chavigner dans Poésie.
- 281 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.