UNE LARME

UNE LARME

Pour libérer la souffrance,
Pour créer la présence,
Pour entendre une voix,
Pour dire rappelle toi.

Avril tout en douceur
Ravive les douleurs.
Le chagrin resurgi,
Le lilas a fleuri.

Arbuste aux charmes infinis,
Amour, jeunesse, pureté à la fois réunis.
Des fleurettes minuscules en grappes de raisin,
Sensation d’un baiser qui effleure la main.

Une symphonie de blanc, de rose, de violacé
Séduis de ses couleurs les massifs et les haies.
Chaque pétale dévoile sa beauté
Dans une valse lente semble nous emporter.

Un parfum subtil, délicat,
Enveloppe  le corps, nous prend dans ses bras
Diffusant des fragances précieuses, envoûtantes
Comme un vin capiteux aux vapeurs délirantes

A chaque printemps,
Dans l’odeur des lilas,
A chaque hiver,
Dans celle du mimosa,
Dans ces fleurs tant aimées,
Ton sourire sera là.

coralie dans Poésie.
- 169 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.