Une question de temps

Ce texte est une réponse à Mémo des maux des mots de Alexandre Clain.
Je suis passé au futur, une question de temps,
Conscient d'être imparfait, car pas toujours présent.
Même si je ne participe pas assez,
C'est impératif de composé mon temps.
L'objectif étant, d'être plus que parfait,
Tout en évitant d'être pas assez simple, tout simplement.

Je suis passé au futur, une question de temps,
Conscient d'être imparfait, car pas toujours présent.
Même si je ne participe pas assez,
C'est impératif de composé mon temps.
L'objectif étant, d'être plus que parfait,
Tout en évitant d'être pas assez simple, tout simplement.

Je suis passé au futur, une question de temps,
Conscient d'être imparfait, car pas toujours présent.
Même si je ne participe pas assez,
C'est impératif de composé mon temps.
L'objectif étant, d'être plus que parfait,
Tout en évitant d'être pas assez simple, tout simplement.

Je suis passé au futur, une question de temps,
Conscient d'être imparfait, car pas toujours présent.
Même si je ne participe pas assez,
C'est impératif de composé mon temps.
L'objectif étant, d'être plus que parfait,
Tout en évitant d'être pas assez simple, tout simplement.

Alexandre Clain dans Poésie.
- 1126 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Une question de temps

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
La plume du poète Bravo, juste un mot '' Superbe ''...

La plume
Alexandre Clain Merci !
Selenie Excellent !!! Un bien bel exercice
Alexandre Clain Merci Selenie
Thierry CABOT Un bien joli exercice langagier qui me fait quelque peu songer sur un même thème à "Avoir et être" de Yves Duteil.
Alexandre Clain Merci de votre commentaire, j'irai lire le texte que vous citez
Alexandre Clain Loin des vieux livres de grammaire
Écoutez comment un beau soir
Ma mère m'enseigna les mystères
Du verbe être et du verbe avoir...

Parmi mes meilleurs auxiliaires
Il est deux verbes originaux
Avoir et Être étaient deux frères
Que j'ai connus dès le berceau

Bien qu'opposés de caractères
On pouvait les croire jumeaux
Tant leur histoire est singulière
Mais ces deux frères étaient rivaux

Ce qu'Avoir aurait voulu être
Être voulait toujours l'avoir
À ne vouloir ni dieu ni maître
Le verbe Être s'est fait avoir

Son frère Avoir était en banque
Et faisait un grand numéro
Alors qu'Être, toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego

Alors qu'Être toujours en manque
Souffrait beaucoup dans son ego

Pendant qu'Être apprenait à lire
Et faisait ses humanités
De son côté sans rien lui dire
Avoir apprenait à compter

Et il amassait des fortunes
En avoirs, en liquidités
Pendant qu'Être, un peu dans la lune
S'était laissé déposséder

Avoir était ostentatoire

Dès qu'il se montrait généreux
Être en revanche, et c'est notoire
Est bien souvent présomptueux

Avoir voyage en classe Affaires
Il met tous ses titres à l'abri
Alors qu'Être est plus débonnaire
Il ne gardera rien pour lui

Alors qu'Être est plus débonnaire
Il ne gardera rien pour lui

Sa richesse est tout intérieure
Ce sont les choses de l'esprit
Le verbe Être est tout en pudeur
Et sa noblesse est à ce prix...

Un jour à force de chimères
Pour parvenir à un accord
Entre verbes ça peut se faire
Ils conjuguèrent leurs efforts

Et pour ne pas perdre la face
Au milieu des mots rassemblés
Ils se sont répartis les tâches
Pour enfin se réconcilier

Le verbe Avoir a besoin d'Être
Parce qu'être c'est exister
Le verbe Être a besoin d'avoirs
Pour enrichir ses bons côtés

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été

Et de palabres interminables
En arguties alambiquées
Nos deux frères inséparables
Ont pu être et avoir été.

Chansons Avoir et être - Yves Duteil
Alexandre Clain Merci de la découverte ! J'adore ce genre de texte
Thierry CABOT Si vous êtes sensible aux jeux de langue, le poète Paul-Jean Toulet ne manquait pas d'imagination :

"Dans le lit vaste et dévasté
J’ouvre les yeux près d’elle ;
Je l’effleure : un songe infidèle
L’embrasse à mon côté.

Une lueur tranchante et mince
Echancre mon plafond.
Très loin, sur le pavé profond,
J’entends un seau qui grince…"
CrayonGris Très audacieux: je n'aurai jamais osé mettre quatre fois la même strophe. Mais quel résultat ! Car je n'en ai absolument pas eu l'impression, il a fallu que je le relise plusieurs fois pour m'en rendre compte !
Vangrenon Waouh, c'est très bien, très original! Un grand bravo!
Alexandre Clain Merci à tous
Vangrenon Félicitations pour l'animation, c'est bien joli.
Alexandre Clain Merci Vangrenon
cornelius D'abord, merci de vos gentils commenteras. Pour moi un étranger c'est bien trop. En vous lisant j'ai vue une ouvre si original, tisser les mots si merveilleux et bien j'aurai de la lecture. C'est avec Vous que Librosophia a de la chance. Bien à vous Cornelius
Alexandre Clain Merci beaucoup Cornélius :-)
sdinabell il faut vraiment être super inspiré pour le faire! BRAVO... quel en est le secret?
Alexandre Clain Hahaha merci ^^ Il n'y a pas de secret malheureusement, sinon vous verriez des nouveaux textes plus souvent :-)
douce rose Bravo ! divin

Les choses inutiles, mais ...

Inclassable  1097    4  

Partie 1 - À l'ombre de ...

Littérature  1778    9  

L’écriture c’est ...

Poésie  1178    8  

M. le Responsable de ...

Inclassable  927    12  

Mémo des maux des mots

Poésie  1547    23  

Un petit mot

Poésie  1837    24  

Sommaire : À l'ombre de ...

Littérature  864  

Librosophe 2016

Poésie  721    11  

Partie 5 - À l'ombre de ...

Littérature  679  

Modifications sur le site

Inclassable  698    12  

Partie 3 - À l'ombre de ...

Littérature  727  

Clavier ?

Poésie  1011    8  

Les frères Grimm - ...

Illustres ...  1075    7  

un dimanche dautomne...

Poésie  761  

Mine de rien

Poésie  437  

Sénèque - Lettres à ...

Critiques  2553    16  

Apprendre a aimer...et a ...

Poésie  507  

Complainte de l'enrhumé

Inclassable  1120    3  

Avé l'humain

Poésie  532  

Les chants d'argile

Poésie  590  

Le droit au logement : ...

Inclassable  2064    2  

Mon enfant

Poésie  553  

A l'approche de l'hiver

Poésie  1544    15  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.