Union pré-dessinée

Voici un texte joué à la façon du NÔ : Le théâtre nô ou nô est un des styles traditionnels de théâtre japonais venant d'une conception religieuse et aristocratique de la vie. Le nô allie des chroniques en vers à des pantomimes dansées. Arborant des costumes somptueux et des masques spécifiques (il y a 138 masques différents)

Dans cet essai Musachi joue le rôle de la femme riche (puisque les acteurs sont des hommes
Et nous faisons une entorse puisque le rôle du jeune homme vénal qui veut accéder rapidement à l'opulence en recherchant une femme riche sera joué par NayHenni sous le masque ça ne se remarque pas et puis il n'y a pas faute du moment qu'elle ne joue pas un rôle de femme.

ACTE I

Marre d'être pauvre, je veux une amie riche!
Une femme solitaire, apeurée comme une biche.
Je prépare mes outils pour chasser mon gibier
Mes mots banannés en sourire carnassier .

J'errais vers là où, je savais qu'elle passerait.
Quand je la vis,ni une ni deux, je l'attrapais!
 Enfin! Mon jeune ami!  et elle leva sa canne.
Ma'mzelle regardez cette peau de banane

je tenais sa canne au pommeau diamant et or
 Bel objet ! Quel apprenti a peint la dorure? 
discret, du bout du pied, je poussais l'épluchure
Je l'avais jeté exprès, glissais... Sal... cador!

La dame fortunée m'aida, tirant sa cane.
 cet objet vaut une fortune, mon ami
et puis je suis Mâdame pas m'zelle, elle ricane
vous êtes trop galant pour être franc d'esprit 

Et tirant sur sa canne elle sorti une épée
et ni une ni deux, elle m'embrocha le coeur
 Merci de flatter mes 90 années
et vous, quel âge avez vous à votre compteur? 

L'âge de vous aimer et de vous transformer
vieille sorcière, en fée épanouie, déesse,
je gargouillais, en jet, mes rêves de richesse.
Je me réveille, riche clinique! Veille... mémé.

ACTE II

 Ah! Enfin! Vous ouvrez les yeux mon jeune ami! 
 J'ai 54 ans et peur de trépasser... 
 Oh Non! Pas un bel homme comme vous, chéri! 
 Jai le coeur qui saigne,vous m'avez blessé... 

 tout est arrangé, vous avez un nouveau cœur
grâce à mes relations vous avez un cœur de russe,
un caprice, de future épouse, charmeur 
Nous unir, bondi-ou! Et... grâce à mon astuce!

je l'avais ferré,l'hameçon, était le bon!
A bord de son trois mâts, nous échangions nos vœux
A la nuit de noces, il fallut que je sois bon;
pas motivé, et elle qui criait :  j'en re-veux! 

Je priais, souhaitant, qu'elle ait un souffle au cœur.
Non! le lendemain,elle s'épilait le maillot!
Un jour, je lui dis que ses seins tombaient de haut,
elle se les fit refaire, et le tout sans rancœur.

Puis, elle refit les fesses,et tirer la peau...
bref! Elle rajeunissait à vue d'œil, mon ogresse,
finalement,elle ressemblait à la photo
de Vanessa Paradis, jouant la tigresse.

ÉPILOGUE

Du coup,vous croyez que j'ai tout gagné,argent,
Une déesse, de beaux enfants, in vitro, clonés;
C'est vrai, quand aux importuns à éliminer,
J'ai ma canne! Avec notre engeance, c'est ...différent,

Nayhenni dans Poésie.
- 660 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.