Vagues mornes,

Des vagues bleues meurent tranquillement au large.
Des vagues pâles se fracassent aux rivages.

Des vagues rousses me submergent tout le cœur.
Des vagues blafardes me noient dans ma torpeur.

Patience, tout autour la mort fait son œuvre.
Patience, le temps est à la manœuvre.

Patience, ma sœur est partie sans souffrir.
Patience, mon frère est là pour l’accueillir.

Omar de Lyon dans Poésie.
- 65 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.