Vieilles pierres...

Les vieilles pierres ont une âme 
J'ai entendu leurs voix
leurs sanglots 
Dans l'eau 
Du ruisseau 
Bien des fois
Jadis, j'étais si fier
J'étais palais et fort comme un château 
Nobles sirs, nobles dames
Sur les donjons, flottaient des bannières 
Des oriflammes 
Il y avait bal, à  la cour
Demoiselles et troubadours... 
J'étais aussi, une église romane 
Une cathédrale 
La lumière, brillait dans mon vitrail 
J'étais une statue
De marbre de carrare 
Nue
Une Vénus de Milo
Belle et rare
Une victoire de Samothrace 
Mais avec le temps, tout s' efface
Hélas ! 
Ma gloire
Se fond, dans l'histoire. 
Dans ses ruines, recouvertes de mousses
Une  petite marguerite attendrie pousse. 

delta delta dans Poésie.
- 77 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.