Vive le vent d'hiver

Le vent du nord, apporte les histoires de JUL, les aurores boréales.  Le grand Thor, forge les sabots des grands cornus.

Le soleil se fait plus rare, vaincu par la grande nuit d'hiver, et l'homme, se presse vers la chaleur de l'âtre.

La grande veillée approche, le grand traîneau , au mystérieux petit homme en rouge, venu d'un pays ou le blanc se mélange à l'infini, agite les grelots  des rennes d'une douce mélodie.

Vive le vent d'hiver, qui envole la magie de Noël, en chaque foyer, donnant aux enfants, un nouvel éclat dans le regard, des rêves blancs, d'amour et de partage.

Dans les rues, aux mille lumières scintillantes, une certaine frénésie semble gagner la population, nombreux cadeaux dans les bottes accrochées sur la cheminée, et  les souvenirs de nos premiers Noël, surgissent avec bonheur et nostalgie.

Vitrines colorées , décorées de mondes féeriques, remplis de lutins, animaux , fées des neiges , sapins et korrigans.

S'amoncellent aux pieds des sapins illuminés, dizaine de cadeaux joliment enrubannés.

Nuit magique, où la lumière des bougies  éclairent le noir de l'hiver.

L'enfant s'endort, apaisé, plein de rêves de grands espaces enneigés, où courent les rennes, les traîneaux remplis de surprises, les forêts immenses couverts d'éclat de lune, de pureté et de silence.

L'enfant s'endort alors dans l'innocence de l'âge et de rêves blancs que seul Noël peut prodiguer aux petits coeurs purs.

Marc de st Point.

Marc de St Point dans Poésie.
- 208 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.