vivre et aimer un misogyne

Tu veux aller vivre loin dans ce village de Tignes ?
Me demanda mon autre voix,
Voisine,
Comme celle dun roi !
Tu es folle amoureuse,
De cet être qui à tes yeux le plus cher dans ces recoins du Monde comme lui et ses ruses,
Et il domine tous ceux qui fouinent…

Vivre avec un misogyne,
Tu faits tout à son égard,
À fin den être digne,
au top à tout comprendre toute seule,
C'est et toujours ton rôle,
Accepter sans aucun défaut,
Ni contradiction,
Cars cela le rend fou !
Sois zen et fine!

Vivre avec un misogyne,
Tu continu,
Mais,
Tu nes à ses yeux jamais reconnue,
Tout effort hélasse est en vain,
À chaque instant mauvais signe !
Il n'est jamais satisfait de tes actes peut importe,
Quoi et combien tu es belle et pas sotte,
Pour lavoir on doit sarracher toutes ses vaines!

Vivre avec un misogyne,
Ou auras fournit et épuisé,
Tant damour et bien être,
Ayant y a tout misé,
Supporté tout comportement humain et affectif,
Rien à faire on perd tout son attractif !
Et,
Pour lui,
Tu aurais travaillée telle une abeille reine,
Me répéta cette voix de mon autre vois voisine!

Vivre avec un misogyne,
Tel un moulin qui passe sa vie à verser son eau,
Sans que celle-ci ne soit accumulée,
Et apprécié par le concerné,
Et quil soit reconnaissant,
C'est constamment indignant !
Enduit de la sorte,
Y a signe telle pour un compte,
dune usine…

Vivre avec un misogyne,
C'est une catastrophe que pour ta vie,
Tout fût faute de hasard,
Qui na pas bien fait les choses choisit,
ce ne fut que du gâchis,
par lange de hasard,
pour toi mal distribué ringard,
Celle-ci,
continue mon autre voix,
Ne me laissant guère du choix,
Nétait point vie pour toi,
qui tienne te reposer sur une mezzanine!

Vivre avec un misogyne,
Quarrent ans après,
Tant de patience dange épuisé,
Tant des jours et des nuits despoirs périmés,
Pour qui on nen est pas digne !
Vivre avec un misogyne,
qu'un jour tu finis par une nuit où tu te répète par milliers :
Cet homme qui,
jaime à lextrême plus que ma vie,
aurait faillit !
Ne changera plus jamais en mieux,
Il ne cesse de me mal traiter furieux,
humilier à te marcher dessus comme une gardienne,
Mattribuant des caractères,
Et comportements qui ne sont jamais miens !

Vivre avec un misogyne,
Durant 29200 jours et nuits,
ne me suis jamais enfuis !
35 184/24 heures,
14600 matin et soir,
À subir lhorreur,
Ses actes sexuels qui ne sont jamais,
Ni humains ni ariennes fait,
Ni supportables et loin dêtre saine !

Vivre avec un misogyne,
Tu laimes lui !…
Mais !
Impérativement trop tard réveillée de laveuglette de 40 ans,
À en préserver :
En ce qui concerne ton potentiel
Juste avant que tu dé*?*$ en démentiel,
me dit mon autre voix voisine!

Vivre avec un misogyne,
Jarrête pour me reposer,
Et,
Regarder autour de moi et tout réviser,
Voire ce que jaurai laissé de côté,
Pour mieux recoller ma vie dispersée,
En miettes à en crever !
Vivre ce quil me reste dans ce beau monde,
Que je naurais pas vue passer (étant sourde),
Je fus tellement belle comme de lor En mine.
Ce qui nétait pas une vie auprès dun misogyne.

Vivre avec un misogyne,
Tout le reste du monde,
Te dira quil a le droit de se défendre,
Exposant ses versions propres des choses à fondre!
En face des tiennes,
quand il vient !…
Il se nourrit dune espèce de raisiné !

Mais que ce monde ne sinquiète pas à son égard!
Il est toujours ringard !
Il aurait acquit toutes ces carapaces,
Avec lesquelles il se serait déguisé à tout casse,
Dans ses vies antérieures,
Un véritable diable dextérieur,
M'enant une vie si fine,
Passant par une suite divine !

Vivre avec un misogyne,
Passant inaperçu durant,
Toutes les guerres menaient depuis que ce monde existant !
Tous ses immortels,
Comme lui dans leurs combines initiales.
Il aurait consommé tous les breuvages,
en gage de ses survies sereines
en sappropriant de toutes les vies !
Tels les jus de la terre entière en vigne!

Vivre avec un misogyne,
Comment est-ce que tu ne tes pas suicidée ?
En te coupant les veines,
me dit-t-elle mon autre voix voisine ?


Yama.

# texte protégé#
'republication'
15/10/12-
6/10/13

yedri2012 dans Poésie.
- 1570 lectures

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.