Vivre sa mort.

La perte de son corps physique est très certainement l'une des épreuves les plus difficiles qu'un être humain doive assumer au cours de sa courte existence.

Il y a certes les maladies, le départ précoce des proches, les aléas de la vie qui parfois conduisent à des situations terribles mais, en dernier ressort, c'est toujours la mort qui s'affirme comme l'obstacle le plus difficile à franchir.

Qui que vous soyez, quels que soient votre situation familiale et votre rang social, tôt ou tard le moment de "partir" s'impose, telle une nécessité impérative que rien ne saurait remettre en question. Avec le plus souvent des angoisses propres aux départs sans retour...

Tels étaient les commentaires sur la mort que l'on entendait le plus fréquemment jusqu'à aujourd'hui, tant il était convenu de longue date que rien ne pouvait remettre en question les certitudes acquises et validées depuis des siècles.

Mais à présent, il en va tout autrement. Au vu de ce qui vient d'être dit quant aux dernières révélations de la science, sur les recherches et les travaux concernant la vitesse de la lumière, les transferts d'ondes, le cerveau humain et son point de connexion avec le système d'information universel, sans oublier l'inversion du rapport âme-corps, il est clair que l'on ne peut plus se fier aux anciennes définitions... à moins d'être mal informé, ou carrément de mauvaise foi !

Avec ses approches cartésiennes et rigoristes propres à notre temps, après avoir longtemps buté sur des
assertions sans fondement véritable, la science est venue conforter ce qu'affirmaient les grands mystiques de toutes les religions, à savoir que l'homme procède de la même énergie que tout ce qui l'entoure, et à ce titre est constamment en contact, en communication intime avec le reste de l'Univers, et ce bien au-delà des frontières de la matière.

Il appartient désormais à chaque individu, au coeur même de son identité la plus profonde, dans son essence la plus intime, de donner à sa trajectoire une autre dimension, simplement en acceptant et validant à son tour cette autre réalité, dont la révélation, au seuil du XXI ° siècle, laisse augurer une ère nouvelle pour toute existence humaine.

Marc de St Point dans Poésie.
- 57 lectures - mention j'aime

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.