Votre alarme

Votre alarme

Par mes quatrains, encore j'aspire,
A vous toucher, là, en plein cœur,
Vous faire pleurer, voilà ma mire,
Tirer vos larmes est mon bonheur,

Jamais vous ne pleurez, peut-être,
Car jamais ne m'avez fait part,
De la moindre goutte aux fenêtres,
De votre fascinant regard,

Tant sont mes rimes affûtées,
Qu'elles me percent de part en part,
Sur vous elles semblent émoussées,
L'indifférence fait rempart,

De si puissantes métaphores,
Fébrilement vous avais fait,
Que ma plume en sanglote encore,
Loin de la prose à mi-mollets,

Mes meubles ont de puissants hoquets,
Et des soupirs de mammifères,
Toute la maison se défait,
Aux fenêtres, des serpillières,

Ruissellent et n'ont aucun effet,
L'eau envahit la promenade,
Les chats en pleurs sont au sommet,
Des armoires luisantes, malades,

Et moi-même je sens couler,
De mes deux yeux une eau amère,
Mes efforts à vous faire pleurer,
Me plongent dans cette misère,

A ces rares étrangetés,
Vous osez rire, voilà mon drame,
Mais vous riez à en pleurer,
Enfin ! Je vais goûter vos larmes.

gilliatt dans Poésie.
- 990 lectures - mention j'aime

Ils ont aimé Votre alarme

Twitter Facebook Google Plus email

Inscription à Librosophia

##user_image##
##user_name## ##content_content##
##content_date##
duchesse Bien tourné, j'adhère
ange Il y a des larmes défendues... à coup de défis, à coup de stress, à coup d indifférence. Il y a des êtres en béton qui en dessous sont en carton. Montreront-ils l ombre d'une peine, d une émotion, d un enchantement ?Un jour peut-être, jamais peut-être.. Mais qui connait tous les remous des gens à genoux, dans la misère ou un désert ? Beau texte vrai... méditation des mots, devant l attente d un bel émoi.....
gilliatt Oui, l'attente d'une réaction, un espoir face à l'indifférence, sans se prendre au sérieux, merci, Gilliatt
Sacha Bien ciselé, efficace mais amer.
ange Magnifique poème bien construit, avec l humour en prime. les larmes... les espère-t-on d 'autrui ? Bien sûr elles ont des facettes, larmes de joie, larmes d espoir, larmes de rire, larmes d amour, larmes d émoi. Je suis un peu comme cette femme, la vie a dû piquer mes larmes et les donner à une misère qui déjà cherchait ses paupières.. A force de traverser des guerres, on a plus, pour soi, de lac dans les yeux, ni même de petite flaque... Rassurez-vous je m'émotionne encore, mais toujours pour autrui. Il me faut un hérisson blessé... une rose cassée abandonnée.. une histoire fanée, un petit rien qui passe méconnu. mais quand la brume arrive, confidence : je me cache !!! Alors, si vous voyez un soir, une femme qui couvre ses yeux, ce sera moi...
gilliatt Pour moi, les larmes d'une lectrice ne sont jamais amères, hors de son rire ou de sa larme, pour le poète, point de salut !
Merci Ange , Sacha et Douce Rose pour les compliments.

Gilliatt

Poésie  748    5  

Le bateau fort

Poésie  897    10  

Vos parages

Poésie  650    5  

Elle fait silence

Poésie  813    10  

Sonnet de poche

Poésie  703    6  

Mélancolie

Poésie  749    4  

Etre Fou

Poésie  651    6  

Les poètes

Poésie  901    9  

MAMAN, HUIT ANS QUE TU ES ...

Poésie  892  

100 Titres

Poésie  720    2  

Une PUB dans votre poême

Inclassable  810    2  

A la recherche d'un peu ...

Inclassable  519    3  

Quand l'amour vrai est paradis

Poésie  741  

RETROUVAILLES (2)

Littérature  1007    7  

Les vacances sont ...

Poésie  995  

Fête de la musique

Poésie  1011  

Toujours plus à l'Est - ...

Critiques  1401    6  

Mes voeux pour 2011

Poésie  568  

Un coffret en or ..pour ...

Poésie  649  

L'écrivain déprécié

Poésie  651  

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus.